Fyrolia est un serveur Minecraft RP Medieval-Fantastique, unissant divers peuples pour une aventure pleine de mystères!
 

Partagez | 
 

 Ridley Adlerauge [Nouveau personnage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ludo4499

avatar


Messages : 19
Date d'inscription : 28/02/2015

MessageSujet: Ridley Adlerauge [Nouveau personnage]   Lun 14 Nov - 17:49

Ridley Adlerauge


Nom: Adlerauge
prénom: Ridley
Race: Elfe (fantôme)
âge: 57 ans
sexe: Homme

Présentation mentale


Ridley est une personne tourmenté, sombre et introverti ( Smile ), il n'est pas très loquace, surtout en ce qui concerne son passé, tout comme il ne sera pas du genre à révéler facilement ses sentiments, gardant un visage froid et imperturbable en toute circonstance... De part cela, il s'agit d'une personne énigmatique et recelant de nombreux mystères sur sa personne, due à son manque de parole et à ses actions qui laisse souvent à penser qu'il en sait plus qu'il n'en dit... Passé ces "détails" il est quelqu'un ayant un fort sens de la loyauté et de l'amitié, il ne trahira jamais ses amis et essayera toujours de leur venir en aide, quitte à se mettre lui même en danger.

Présentation physique


Ridley est le stéréotype du "beau brun ténébreux" : un visage dans lequel se reflète la tristesse et la peine due à un passé tourmenté. Il a les traits du visage extrêmement fins ce qui peut laisser penser qu'il a toujours eu le visage d'un enfant. Il peut se voir ressembler à une femme lorsqu'on le voit de loin... Ses cheveux ébène lui qui retombent en mèches sur le visage et passent la plupart du temps devant ses yeux. Aussi, toujours assez classe, il sait garder du charisme et de la prestance...



Background




Chapitre I


La charrette qui me menait vers ma destination était étrangement confortable, et ce malgré la courte panoplie de fonctionnalité qu'elle possédait. Seulement deux fenêtres et un large coffre suffisaient à faire de ce voyage un agréable moment, rythmé par le chant des oiseaux et légèrement secoué par les douces manifestations du vent contre mon visage. J'avais la chance d'être seul dans le petit compartiment dans lequel je me trouvais et l'ambiance me paraissait suffisamment calme pour que je puisse m'endormir sans être dérangé. Je pris soin de baisser ma casquette militaire sur mes yeux et remontai mon col afin que je puisse y enfouir ma tête. Le tout pour m'assurer d'un confort qui m'avait été propre durant ces trente dernières années de période militaire...

A peine en étais-je revenu et déjà, ces superbes souvenirs firent face. L'armée me manquait déjà. Les innombrables amis et expériences qu'elle m'avait offerte me procurait une nostalgie sans précédent. Ce n'étais sûrement pas le cas de tous si on prend en compte ceux qui ne sont jamais revenus et ceux qui on du faire face à leur plus grande peur. J'avais de quoi m’estimer heureux. Bénéficier d'un arrêt temporaire pour rentrer chez sois habillé d'un uniforme de lieutenant, muni de quelques médailles et d'une épée d'officier était l'une des innombrables récompenses que j'attendais le plus après l'opération dont je revenais. Encore à ce moment-ci , je me demandais ce qu'étais devenu le village dans lequel j’habitai après trente longues année d'absence. Je me demandais aussi ce que j'allais bien pouvoir raconter à mes amis...

Les amis que je me suis fait dans l'armée n'avait rien à voir avec ceux qui m'attendaient chez moi. Parmi eux, une fille dont j'étais tombé amoureux. Je n'ai jamais réellement eu le courage de le lui dire en face, la franchise sentimentale n'est que très rarement à ma portée. C'est sûrement la raison pour laquelle je n'ai jamais su si mes amis d'enfance étaient réellement des personnes sur lesquelles je pouvais compter. Peut-être m'avaient ils oublier en passant à autre chose. En revanche, pour ce qui est de mes amis militaires, je sais que eux, ne l’oublierons jamais et eux aussi savent que c'est réciproque. Après avoir traverser les mêmes obstacles, les mêmes souffrances et les mêmes joies, il était impossible de détruire le lien qui nous unissait tous dans la fraternité militaire...

C'est en restant plusieurs mois dans les tranchée en tenant une position stratégique que l'on en apprend le plus sur sois même et sur ses camarades de combat. En partageant la même table, les mêmes rations et en s'adossant les uns les autres pour mieux dormir. Le tout, dans un environnement qui est hostile à tout type de vie... Nous devions nous y faire et nous efforcer d'appliquer les ordres que nous recevions en établissant des défenses assez solides pour que nous puissions empêcher quiconque souhaitera passer outre les limites que nous avions définis. Les ravitaillements en arme et en ration avaient lieu toutes les semaines. A chaque fois que nous recevions les caisses de ravitaillements, nous étions tous réunis autour, comme à Noël lorsque les enfants attendent leurs cadeaux. C'était curieux de tous les voir alors qu'ils étaient assez âgés pour la plupart...



Chapitre II


Le chauffeur commençait  à partir après m'avoir aider à sortir mes bagages de sa charrette. les entiers battus n'avaient pas bouger d'un pouce et permettaient de contempler à quel point la verdure était aussi colorée que de la sauce wazabi. Le vent était le même que pendant le trajet, et les fines herbes des plaines bougeaient en fonction de son bon vouloir. À travers les quelques arbres qui séparaient les champs, je pouvais déjà distinguer la ville. Peu à peu, en progressant, le petit bourg était plus calme que prévu. Personne aux alentours des des maisons, et même dans les champs. Les seules choses qui semblaient animer le village étaient les quelques draps à sécher dans les jardins ainsi que les insectes qui papillonnaient autour des buissons de ces mêmes jardins.
Plus je progressait, plus l'endroit ressemblait à une ville fantôme. Je pris donc la décision d'entrer dans la taverne...

La porte n'était pas fermée, et les bougies étaient allumées. Ce restaurant avait garder son ambiance joyeuse, et ce, malgré le fait qu'il n'y avait personne ni au comptoir, ni aux tables. Il n'y avait aucun signe de lutte, tout était parfaitement bien rangé. Seuls quelques verres à moitiés pleins étaient présent sur les tables, et à ma grande surprise, les cigares dans les cendriers fumaient encore. C'était comme si ils avaient tous disparus juste avant mon arrivée. Aucune trace, aucune emprunte juste les cliquetis de la bassine d'eau qui laissait quelques gouttes d'eau s'échapper. L’odeur de nourriture était encore présente, c'était celle du ragoût qui faisait la fierté de ce restaurant, certains souvenirs firent surface une fois de plus. Mais comment expliquer ce manque d'activité ? Je devais aller voir dans les quelques vingtaines de maisons que possédait le village.

De la première à la dernière maison, je n'avais rien pu percevoir, j'étais bel et bien seul dans la ville. Au préalable, j'étais monté sur le toit d'une maison pour m'assurer qu'il n'y avait aucune activité. J'en avais le cœur net, tout le monde avait mystérieusement disparu sans laisser de trace. C'est après plusieurs heures d'exploration que je commença à m’inquiéter. Plus le temps passait, plus mes espoirs qu'ils reviennent au village se dissipaient. Cependant, avant de pouvoir enquêter plus en profondeurs, je me devais de prendre du repos, de plus la nuit commençait à tomber.
J'étais donc partis pour m'endormir à la belle étoile, face à aux magnifiques constellations qui habitaient le ciel toutes les nuits. Le bruit des cigales me berçaient, et le bruit de vent nocturne contre les feuilles m'incitait à m'enrouler dans mon long manteau militaire...

Le lendemain ne me fit aucune surprise, et j’eus le droit aux mêmes surprises, c'est à dire, rien. Aucun indice ne me permettait de retrouver la trace des habitants. Cet endroit était pérennisé hors du temps. Avant de m'en aller pour aller cherche de l'aide, je me fis la promesse de retrouver les habitants du village, qu'ils soient morts ou vif...



Chapitre III

Mon expérience militaire avais pu m'offrir plusieurs statuts, notamment celui de stratège de front et de détective militaire. Mon travail en tant que stratège consistait à organiser les ravitaillements en vivre et en arme afin que les soldats au front ne manquent de rien. En revanche, celui de détective consistait à enquêter sur les positions ennemies, les problèmes internes à notre section et aussi la traque d'unité perdues ou disparues. J'avais tous les atouts pour retrouver les habitants, cependant, sans aucune trace, jamais je ne pourrais savoir pourquoi et comment  ils on tous mystérieusement disparus. Je mis donc cap vers Miraldor, là où je serais en mesure de trouver un expert en fait divers surnaturels. C'était étrange de se dire que pour une fois dans ma vie, j'aurais besoin de l'aide d'une autre personne pour parvenir à mes fins.

Ma mise aux arrêts ne fut que de courte durée. La bateau sur lequel je partais était l'un de ceux qu'avait réquisitionner l'armée pour les ravitaillements sur le front. Il s'agissait d'un énorme voilier capable de transporter plusieurs tonnes d'armes et de nourriture. Mon Statut me permis de faire le voyage dans l'un des appartement les plus agréable du navire. Il y avait tout ce qu'il fallait. Un énorme lit, un bureau, une vue sur la mer et un calme sans précédent. Le capitaine ainsi que le reste de l'équipage finirent par comprendre la situation et acceptèrent de faire de mon statut une valeurs sûr au sein du navire. J'avais le droit à tout.

Au bout de plusieurs jours de voyage, le temps commençait à devenir de plus en plus sombre. La même obscurité régnait au sein de l'équipage et le Capitaine était de plus en plus septique vis à vis de la raison pour laquelle nous avions pris la mer. Peut-être était-il plus paranoïaque que je ne puisse l'imaginer et craignait cette tempête autant que les membres de l'équipage. Il est clair qu'il y avait de quoi s'inquiéter. La zone était réputée pour être un point de passage de bateaux pirate...

Jamais je n'aurais pu m'imaginer ce scénario pour un simple voyage, mêler un navire pirate à une tempête était la pire chose qu'il puisse m'arriver. Lorsque les premier retentissement de canon se manifestèrent, personne sur le navire n'étais prêt à faire face. Notre navire partait clairement en lambeau, et personne ne pouvait rien y faire. C'est après avoir vu plusieurs membres de l'équipage s'envoler dans les explosions que l'abordage final commença. Nous étions en infériorité numérique et nos espoirs de survie étaient de plus en plus maigres. Le cours des événement me soulignèrent que ma quête s’arrêtait ici. C'est après avoir abattu plusieurs de ces bandits  qu'une lame me transperça le ventre. A peine avais-je eu le temps d'identifier mon assassin, que déjà, mon corps tomba dans l'eau froide...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ericsky

avatar


Messages : 248
Date d'inscription : 26/01/2015

MessageSujet: Re: Ridley Adlerauge [Nouveau personnage]   Mar 15 Nov - 20:45

Hoyo o/
Je me sens comme en 14-18, mais ça ira.
Dommage pour les parties physique/mental, ça suffira je suppose.

Candidature acceptée!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Ridley Adlerauge [Nouveau personnage]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» CREER UN NOUVEAU PERSONNAGE
» [Débat] Créer un nouveau personnage
» du nouveau Kromaster 1.6.0
» Un nouveau personnage le 14 juillet
» Nouveau personnage pour WO3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres infinies de Fyrolia :: Coin joueur :: Candidatures :: Terminées-