Fyrolia est un serveur Minecraft RP Medieval-Fantastique, unissant divers peuples pour une aventure pleine de mystères!
 

Partagez | 
 

 Candidature Isengor Burrows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Candidature Isengor Burrows   Lun 13 Mar - 22:01

Isengor Burrows




• Prénom & Nom : Isengor Burrows

• Âge : 30 ans

• Sexe : Homme sauce

• Race : Humain

• Religion : Aucune

• Lieu de naissance : Les steppes gelées, au nord de Fableterre


Force | 15/20
Endurance | 12/20
Volonté | 6/20
Agilité | 10/20
Perception | 10/20
Dextérité | 15/20 (+1 bonus)
Chance | 7/20 (+1 bonus)


Ice Age forged my body ... ~



Au sein de ce monde, de nombreuses espèces virent le jour. Furent-elles créées par une divinité ou un simple cycle ? Personne ne pouvait le savoir, néanmoins, chacune d'entre-elles se voyaient dotées de particularités physiques qui leurs étaient propres. Forme, revêtement, solidité ou couleur, chaque gênes différaient en fonction des créatures. L'Homme, une espèce fragile physiquement, ne faisait exception à ces règles régis par la nature.

Isengor Burrows est un humain peu atypique, confiant en sa force et son physique qu'il put forger au fil des années. Ses muscles saillants et badant se furent développés grâce à un rude entrainement, au plus profond des steppes gelées, symbole et légende des neiges éternelles. Ces lieux hostiles, sans cesse confrontés aux assauts incessants de la neige, permirent à Isengor de développer un physique des plus impressionnants. Malgré tout, ce type de corps n'était aucunement singulier au-delà des frontières nordiques. Afin de pouvoir survivre, les nombreuses tribus régissant ces régions durent s'exercer physiquement, dans le but de pouvoir survivre au fin fond de ces contrées arctiques. En dehors de cette musculature des plus travaillées, la tenue vestimentaire, elle, l'était tout autant. En-effet, les tribus nordiques n'étaient aucunement connues pour leur sens de la mode, se vêtant généralement de fourrures prises durant la chasse et travaillées dans le but quelles puissent être confortables. Ces accoutrements étaient souvent accompagnés, pour les hommes, d'éventuelles lances ou autres armes, utilisées pour la chasse, la pêche ou la coupe du bois, dans le but de se chauffer.

Néanmoins, l'homme des steppes ne conserva ce mode de vie qu'environ un tiers de siècle. Cette redondance au sein de sa vie ne lui plaisait guère et il finit par partir pour de multiples aventures, terminant en tant que serviteur d'une richissime famille. Sa tenue semblait sublime, digne d'un majordome de renom. Doté d'un haut digne de ce nom, soigneusement nettoyé pour mettre en avant la noblesse de son maitre, ainsi que d'un pantalon, tout aussi soigné, tous deux arborant un noir immaculé, représentant la noble position de son maitre.

Outre son apparence, l'homme débordera d'énergie, capable d'éprouver de nombreuses épreuves physiques, mais doté d'une intelligence moindre. Son ancienne vie peinait à s'estomper, se retrouvant par-moment à être assez violent envers autrui ou brusque, sans pour autant dégager un sentiment d'hostilité. Il était difficile pour Isengor d'adopter les mœurs mis en place.


... And my mind ... ~


L'esprit ou la psychologie font partis de tout être, qu'il soit animal ou humanoïde. Isengor, lui, ne fait aucunement exception. Son caractère était en parfaite harmonie avec son physique rude de barbare, trempé et sans détour. Cet homme prénommé Isengor ne saurait faire de détour pour communiquer avec son entourage. En-effet, les conditions de vie de ce dernier le forçaient à forger un esprit hardie, rustre et combattif en toutes circonstances, résistant à tout. Cet état lui permit de survivre nombre de fois aux intempéries, au blizzard, aux forces mises en œuvre par mère nature. Néanmoins, malgré son allure arrogante et peu enclin à s'introduire dans un cercle communautaire, cet homme saura faire preuve d'une sollicitude déconcertante à l'égard des êtres qu'il aura jugés dignes. Ce sentiment protecteur naquit et se renforça grâce à ses maitres actuels, qui le respectent malgré sa position peu envieuse. Un profond respect s'installa entre les deux partis. Malgré son envie de liberté, de s'envoler à nouveau dans ce monde si vaste.

Outre sa psychologie, cet ancien chasseur n'avait aucunement appris à châtier son langage, lui valant de sévères réprimandes lors de son passage en tant que prisonnier. Ce franc parlé était un défaut, mais s'avérait être, en certaines circonstances, une qualité appréciable, sauvant la vie à ses maitres. En-effet, Isengor savait se faire craindre de ses congénères à cause de sa carrure colossale, forgée à l'aide des intempéries. Sans oublier son regard froid, pouvant provoquer une légère peur dans l'esprit d'autrui.

Pour conclure, Isengor porte cet univers dans son cœur, intrigué par ces variétés de créatures, de régions, de climats s'y trouvant. Ne connaissant encore rien de ces vastes terres, l'homme saura apprécier chaque instant passé au côté de la nature, au côté d'inconnus qu'il saurait reconnaitre et avoir en estimes.


... But now, listen my story ... ~

Prologue

Tout être, toute créature affectionnent et écrivent leur histoire, une histoire contée par leurs faits, leurs actions au sein de leur monde. Chacun d'entre-elles est propre à une âme, tentant d'imbriquer de nouvelles choses dans le présent et le futur. Ces dernières sont plus ou moins importantes pour le contexte et les faits historiques. Entre autre, nous allons suivre l'histoire d'un homme n'ayant pas réellement marqué son temps, bien que l'un de ses faits aurait pu impressionner nombre de personnes. Le nom de cet homme est Isengor, un homme provenant des steppes gelées, au nord de Fableterre.


[size=31]Chapitre I : Le prodige de la chasse et les conflits tribaux[/size]


Au fin fond des contrées sibériennes des steppes gelées se trouvait un campement, rempli de femmes et hommes d'une tribu barbare. Cette dernière se caractérisait par les nombreux tatouages dans le dos des hommes et femmes faisant parti de la tribu. Au sein de celle-ci se trouvait un homme appelé Isengor, ayant environ 20 ans et se démarquant de ses confrères grâce à ses aptitudes exceptionnelles dans le domaine de la chasse. La dextérité et l'intuition de cet homme allait de paire avec son talent obtenu dès sa naissance. Sa volonté de survivre et de venir en aide à son clan était assez fortes, démontrant son intérêt pour la pérennité de ce dernier. Néanmoins, les guerres de clan faisaient rage au sein des steppes gelées. La survie de l'une devait entrainer l'extinction d'une autre, sans quoi l'équilibre naturel serait bouleversé, à cause du grand nombre de chasseurs. Les proies massives se faisaient de plus en plus rare en ces lieux et les tribus, quant à elles, s'accroissaient chaque jour, voyant le jour de nourrissons prédestinés à la chasse ou l'extermination d'éventuels clans, en cas de conflits majeurs. Isengor, lui, n'était aucunement partisan de ces génocides et préférait exercer son passe-temps, la traque de proies, entrer en symbiose avec la nature. Mais le sort de la tribu devait passer irrémédiablement avant les loisirs de tous. En-effet, au cours d'une période plus froide que les autres, la tribu d'Isengor fut prise dans un puissant blizzard, chose courante au sein des steppes. Néanmoins, une mauvaise surprise fut de mise ce soir en question. La tribu du jeune chasseur fut prise d'assaut par un clan hostile, cherchant à faire valoir leur hégémonie. Cet assaut sans préavis causa, sans nul doute, la perte de cette tribu. Leur défense fut mince, leur réplique inefficace face à l'effet de surprise occasionné. Peu d'entre-eux purent fuir. Beaucoup furent abattus et les femmes réduites à l'état d'esclave. Isengor, lui, réussit à s'échapper avec quelques uns de ses partenaires, loin de cette atmosphère d'effroi, loin de cette escarmouche à sens unique, laissant derrière elle que tristesse et désolation. Au fond, l'homme savait que c'était le cercle vicieux de la mort, que toute chose devait retourner à la nature. Pourtant, un profond regret s'afficher sur les visages apeurés de ces hommes, voulant retourner à leur campement dans le but de sauver leurs amis. Mais malgré tout, aucune once de courage gagna ces derniers et ils fuirent loin de cette vague de mort.


[size=31]Chapitre II : Le départ et le coup du sort[/size]


La course effrénée de ces hommes, ayant survécu à l'attaque, ne s'arrêtait pas qu'à une simple fuite. En-effet, ils furent rapidement pris en chasse afin d'être complètement éradiqué de ce monde. Néanmoins, les assaillants ne réussirent pas à les rattraper et ces hommes furent sauf. Pourtant, rien ne garantissait leur survie dans ce blizzard glacial et ravageur. Rare étaient les humains ayant réussi à braver ce froid vindicatif. Finalement, ces hommes traversèrent l'intégralité de la steppe, réussissant cet exploit presque insurmontable. Affamé, ils décidèrent de partir en chasse, afin de pouvoir se revigorer après cette dure épreuve. Néanmoins, durant cette épreuve de survie dans le but de se nourrir, l'un des amis d'Isengor s'écorcha gravement la jambe, en trébuchant d'un rocher, où il chercha une proie, et s'empala la jambe contre sa propre lance. Hurlant de douleur, Isengor et son groupe le rejoignirent rapidement pour constater l'étendue des dégâts à son encontre. Devant absolument être aidé, l'un des hommes brisa la lance afin de pouvoir extirper le reste sans encombre, laissant paraitre la plaie ensanglantée. La faim gagnait les membres de ce petit groupe, cherchant absolument de quoi se nourrir. Après quelques jours sans avoir mangé et transportant leur ami tant bien que mal et ayant besoin de soin, ces derniers finirent par atteindre un village au sein d'une petite montagne, surplombant les plaines. Ce dernier était facilement perceptible grâce à une immense propriété en aval, sûrement détenue par un riche propriétaire. Le petit groupe réussit finalement à atteindre le village, tous dans un sale état, surtout leur partenaire gravement blessé à la jambe. Demandant partout où se trouvait le médecin le plus proche, en ayant des difficultés à parler, car les membres du village étaient plus avancés et parlaient un dialecte peu compréhensible à Isengor et son groupe. Malgré tout, ils réussirent à trouver le lieu promis, là où logé un médecin au talent non indéniable. Une fois arrivés, notre ami fut rapidement pris en charge. Nous le laissions et faisions un tour dans les environs pour connaitre le secteur. Un drôle d'attroupement avait lieu avec de drôles d'établies, remplis de nourriture, de biens précieux. Nous étions assez stupéfaits. Un peu surpris, je commençais à prendre un fruit rouge et le mangeais sans plus attendre pour repaitre ma faim. Néanmoins, cette action allait me coûter très chère. En-effet, n'ayant pas d'argent et ne connaissant pas ce principe, le marchand commença à devenir fou de rage et me plaqua au sol avec plusieurs autres hommes. Mes collègues, eux, n'étaient pas dans les environs, étant partis inspecter les alentours ou restaient au chevet de notre ami. Des gardes vinrent m'emprisonner pour ce malheureux vol. Avant d'être pris au piège, j'avais tenter de fuir, frappant le marchand de toutes mes forces, le rendant inapte à continuer son activité pour la journée. C'était les gardes qui avaient eu raison de ma personne, en m’assommant. Je fus transporté dans une prison, aux alentours village, afin de pouvoir être jugé.


[size=31]Chapitre III : L'ivresse prisonnière et la fuite vers un nouveau départ[/size]


Le noir. Seul cette atmosphère pouvait être contemplée au sein de cette prison humide et sans espace. Aucun son, hors mis les râles et pleures des autres prisonniers. À peine une journée venait de s'écouler que des soldats, bien armés, venaient me menotter, avec d'autres prisonniers et nous amener vers une salle où se tenait un homme fort bien habillé et avec une tête des plus horribles. L'audience, tenue par de nombreuses personnes, était mise en place afin de juger les criminels présents et la peine qui leur serait infligée. Néanmoins, cette dernière tourna au drame pour tous les prisonniers, dont moi-même. En-effet, toutes les personnes ayant été jugées reçurent un sort bien pire que la mort. D'après l'un des gardes, le lieu où ces hommes seraient envoyés serait connu pour ne voir revenir aucune personne, quelle qu'elle soit. Ce lieu aurait pour nom, le trou noir. Une zone inconnue de tous les peuples. Une fois entré, impossible d'en ressortir. Aucun témoignage ne fut recensé concernant cet endroit maudit, car il n'y eut aucun survivant. Le visage de chaque personne se voyait gagné d'effroi, ainsi que celui d'Isengor, lui, pourtant impassible et peu peureux. Son seul désir était de retrouver ses compagnons, pourtant il était impossible de se défaire de cette emprise humaine, d'échapper à ce fléau perpétrant la tristesse au plus profond de ces hommes. Devant retourner dans sa cellule, Isengor réfléchissait aux moultes possibilités de s'enfuir, mais en vain. Il n'aurait aucune chance face à des gardes armés et protégés par une épaisse armure.

Quelques jours passèrent avant que l'ancien chasseur soit déporté en direction d'un navire d'une taille plutôt imposante, avec pour compagnie les autres prisonniers, devant tous impérativement participer à sa navigation ou son entretien durant le voyage. Tous étaient munis de chaines, aux jambes, ainsi que d'un poids, les empêchant de courir. Une fois partis, la peur prenait nombre des prisonniers, craignant de mourir dans d'atroce souffrance, de partir vers ce lieu méconnu de tous. L'inconnu était souvent la principale peur de l'Homme, souvent apeuré de rencontrer de nouvelles choses au cours de son voyage, pouvant bouleverser son quotidien. La traversée semblait paisible, malgré l'atmosphère oppressante gagnant de plus en plus le navire, qui se rapprochait du point de non retour. Néanmoins, au cours de ce périple, des gardes, trop bourrés, ne purent empêcher Isengor et quelques hommes de fuir le navire. Ces derniers avaient pu s'échapper en dérobant les clés permettant leur libération de ces entraves. Volant une barque, ces derniers se mirent en quête de rejoindre l'un des rivages les plus proches, afin de survivre à toute cette traversée. Néanmoins, cette quête fut difficile et éprouvante, à cause d'une tempête qu'ils ont dû essuyer. Isengor, quant à lui, réussit à sortir indemne de ce phénomène météorologique, bien que la barque fut détruite. Arrivant sur des cotes, au large d'un continent qui lui était inconnu, l'homme fut recueilli et sauvé par une richissime famille. Ce dernier avait une dette envers elle et décida de devenir leur serviteur, jusqu'à ce qu'il l'ait remboursée.


Who I am ?



• Prénom : Julien

• Âge : 21 ans

• Comment ai-je trouvé le forum ? : Une amie me l'a recommandé et je l'en remercie !

• Première impression ? : Communauté sympathique, quant au système, j'appréhende un peu, mais ça se passera sûrement bien !

• Loisir : Guitare / Informatique / Sorties avec les friends / Manger / Dormir / Mangas
Revenir en haut Aller en bas
Ericsky

avatar


Messages : 270
Date d'inscription : 26/01/2015
Age : 20

MessageSujet: Re: Candidature Isengor Burrows   Dim 26 Mar - 15:35

Hello, désolé pour le temps d'attente, en ce moment c'est pas la plus grosse motivation mais ça reviendra bien un jour où l'autre.

En attendant, à bien regarder la candidature, c'est travaillé. Il y a juste... quelques petits détails et un énorme problème.

- D'accord, c'est un tas de muscle, mais ça reste un humain. Garde à l'esprit qu'en RP, tu ne pourras pas accomplir l'impossible. C'est peut-être juste édulcoré, mais je préfère prévenir que tu ne joueras pas Hulk. De toute manière, ce sont les rolls qui parleront.

- En parlant de choses impossibles, oui, c'est impossible de traverser l'entièreté des steppes comme ça sans mourir. Ce n'est pas marqué en combien de temps, mais la structure du récit donne l'impression que ça a été fait en 3 jours à peine. C'est quand même extrêmement grand (un peu moins de 1000km), extrêmement dangereux, et apparemment vous avez réussi à porter un mec qui lui aussi était blessé pendant le voyage. Aucun n'est mort. Bravo.
Ce serait donc convenable de changer ça, comme quoi vous aviez pris beaucoup de temps et de précautions, et que le mec qui est blessé, sans soins préalables, est mort.

- Si vous trouvez un village, ce sera un peu plus bas, lorsque la neige commencera à fondre, normalement.

- Et donc, pour terminer avec le gros problème: Pourquoi est-ce que tu n'es pas entré dans le brouillard, bon dieu!?
Il doit y avoir une confusion avec le background. L'action se passe sur Fyrolia, qui se trouve en réalité derrière le brouillard. Ton personnage est donc censé y aller, et pas s'échapper du bateau pour faire sa vie ailleurs... car sinon y'a pas moyen de le voir en jeu.
Une fois ce problème exposé, ça remet plein de choses en questions, parce qu'au vu de l'histoire, il n'a pas eu le temps d'être "éduqué" par un maître ou quoi que ce soit. Pour le coup, il va falloir réfléchir à un moyen de faire passer l'épisode du majordome avant celui de l'envoi dans le brouillard, sinon Isengor restera simplement un barbare.

En espérant avoir été clair, j'attends les modifications. N'hésite pas à demander si tu as besoin de plus d'infos!

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Candidature Isengor Burrows

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les terres infinies de Fyrolia :: Coin joueur :: Candidatures :: Refusées-